jeudi 17 septembre 2015

Nouveau blog

Je change de crèmerie.
Mon nouveau blog : www.filsasuivre.com


PS : si tout va bien, vous allez être rediriger automatiquement. ne bougez pas !

dimanche 11 janvier 2015

Blouson pour petit mec

Bien avant d'être enceinte, avant même d'avoir trouvé mon homme, j'avais flashé sur la couverture de ce livre. Ce petit blouson, je me voyais déjà le coudre.


La version présentée à l'intérieur du livre me faisait également énormément saliver.


J'ai donc dû être très patiente : attendre de rencontrer l'homme, attendre que nous soyons près à avoir un enfant ensemble,  attendre faire ce petit garçon et attendre qu'il soit enfin assez grand.

Les explications (en japonais off course) me semblait assez facile à comprendre hormis la poche mais je me disais qu'une fois lancée, ça devrait aller. (C'est souvent le cas. Quand je lis des explications, je ne vois pas trop ce qu'il faut faire, et une fois lancée dans la réalisation, ça roule ma poule).


Et bien non ! Le montage de la poche ne correspondait pas à ce que je pouvais avoir dans mes livres de techniques, ni dans les différents patron Burda que je pouvais avoir (en même temps Burda c'est aussi du japonais), ni sur les différents tuto trouvés sur le net.

Après un appel à l'aide sans succès sur Instagram, je me suis retroussée les manches et j'ai essayé de traduire les explications. Ça a été super galère ne serait ce que pour chercher les diagrammes. Bref, j'ai mis plus d'un après-midi pour arriver à une traduction partielle des schémas mais suffisante pour bidouiller quelque chose de pas trop mal.

Je suis assez contente du résultat.





Pour le tissu extérieur du blouson, j'ai utilisé un reste de celui utilisé pour faire le sac "Chat Alors". Pour la parementure de la capuche et l'intérieur des poches, j'ai utilisé un superbe tissu que m'a donné Anne pour que je fasse une chemise à mon petit homme (chemise que je n'ai pas encore commencé), tissu donné lors de notre tout premier CCB alors qu'on ne se connaissait pas encore. Cela vous montre à quel point cette fille est super et généreuse. D'ailleurs pour m'aider, elle organise le prochain CCB chez elle.
Vous pouvez voir la chemise qu'elle même a faite avec ce superbe tissu ici.

Pour en revenir au blouson, il n'est pas doublé, donc parfait pour la mi-saison. Comme je suis en timing, j'ai cousu ce blouson à la fin de l'automne, ce qui fait que mon petit garçon ne l'a porté que deux fois. Quel dommage car je trouve le résultat vraiment sympa ! Je vous dirais bien que je lui en ferais un autre mais franchement je n'aime pas refaire deux fois les mêmes patrons (et ma to-do liste de patron est déjà bien trop longue)

Je mettrais tout de même un petit bémol concernant la taille. Le livre ne propose qu'une seule taille : le 2-3 ans, ce qui est à mon avis assez dommage. Alors que les manches sont un peu longues (ce qui me partait logique vue qu'au moment des photos, mon fils commençait à peine à porter du 2 ans), je trouve le buste un peu juste.
Donc si je devais le refaire, je rallongerais le buste et je pense que je le doublerais également (histoire de ne pas refaire la même chose deux fois).



dimanche 7 décembre 2014

The famous Gilbert

Je ne comptais pas vous présenter Gilbert mais je me suis laissée persuader par les copines au dernier CCB, notamment Clo's et Céline.

En effet, je n'étais pas convaincue par le seyant du pantalon (je reste toujours mitigée). Il faut dire qu'il m'a ou plutôt, nous a donné du fils à retordre avec Minoute (au fait Minoute c'est ma maman).

Je voulais faire le pantalon Jacques de République du Chiffon mais je me suis dite que j'allais faire le Gilbert en premier qui semblait plus facile mais qui présentait quand même un challenge pour moi : mon premier pantalon, ma première braguette, ma première poche passe poilée, mes premiers passants, etc...

Je dois dire que tout c'est bien passé dans la couture. Grâce aux tutos combinés de Margot (Pantalon Gilbert) et du pas à pas de République du Chiffon pour la réalisation du pantalon Jacques (qui a beaucoup de points communs avec Gilbert), les étapes de la poche poilée, des poches latérales se sont bien passés. La couture de la braguette a été plus délicate mais je n'en suis sortie pas trop mal.
J'étais d'ailleurs assez contente de moi.

Marie trop fière de sa poche passepoilée
Anne m'avait même indiquée que la coupe était étroite en taille 40 (vous pouvez voir son Gilbert et sa magnifique tenue Charlot ici). Moi j'avais fait la taille 44 (en fonction de mes mensurations que j'avais vérifié avant de me lancer). J'avais donc prévu des marges de couture larges afin de rectifier au besoin et j'ai surfiler les coutures latérales des jambes pour pouvoir l'essayer avant de le coudre définitivement.
Et là, je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Le pantalon était beaucoup mais alors beaucoup trop grand. J'aurais pu prendre 20 kilos.

Comme c'était mon premier pantalon, je ne me sentais pas de le reprendre toute seule. J'ai donc attendu que Minoute soit de passage à la maison pour la faire travailler. Et elle en a bavé Minoute. 
On a d'abord cherché un patron Burda qui ressemblait au pantalon Gilbert en taille 44 (Minoute aime bien Burda et c'est vrai que pour ma morpho, les coupes me vont souvent). Minoute, découpe, retaille, recoupe, réajuste, recouds. C'est mieux mais toujours trop grand. 
Honnêtement à ce moment, sans Minoute, le pantalon aurait été à la poubelle.

On est donc reparti à la recherche d'un 2ème patron Burda, avec une coupe plus ajustée. Minoute, découpe, retaille, recoupe, réajuste, recouds. Encore une fois c'est mieux mais toujours trop grand. On recommence une taille en dessous. Taille 42. (là petite pointe de satisfaction d'avoir perdu une taille).
Au niveau des hanches ça va à peu prêt. 
Mais, il faut savoir que plus la taille est grande, plus la fourche du pantalon (l'entrejambe) est creusée. Aussi, elle est très difficile à reprendre. Comme le pantalon était vraiment trop grand, en décalant le patron sur le tissus, ça l'a fait. Le problème c'est qu'en décalant le tissu, le droit-fil a bougé et que les jambes "vrillent".
Il a donc fallu reprendre les jambes que je trouvais de toute façon trop larges.

Minoute en action

Malgré toutes ces reprises le pantalon Gilbert reste un peu grand au niveau de la taille. Minoute a tenté de m'expliquer comme le reprendre. Il parait que c'est facile mais mon cerveau a fait un blocage au moment de comprendre les explications. Je l'ai donc laissé comme ça. Et ça m'a donné une bonne excuse pour m'offrir une superbe ceinture Les Petits Hauts que vous avez déjà sûrement  vue sur la blogosphère.



Je me sens quand même bizarre quand je le porte. J'avais l'impression de le pantalon pochait sous le fesses, comme le fait un pantalon de pyjama qui a trop été porté. J'ai donc décidé d'attendre le CCB pour demander l'avis à mes cop's couturières. Celles-ci m'ont rassurée. Elles le trouvent bien et m'ont empressée de faire des photos.

Or ils retrouvent que Clo's avait plein de création à prendre en photo (voici deux de ces réalisations (jupe Anémone et Top Moneta) photographiées ce jour là). Une séance shooting a donc été organisée avec derrière l'appareil, Céline.

Sylvie a pu aussi profiter du shooting pour se faire photographier avec sa robe Françoise.

Quand à moi, voici ma séance photo avec Gilbert. Sur les photos, je porte le gilet Eagle fait par Anne. Il est à tomber tellement il est beau et agréable à porter (super chaud en plus).




Ma petite poche passepoilée. Il me reste le bouton à coudre.

dimanche 30 novembre 2014

Les raisons de mon absence


Attention moment confession ! Post très égocentrique !

Comme vous avez pu le constaté, le blog est un peu mort. Honnêtement j'hésite à le continuer. Plusieurs raisons à cela :

1.     Je ne "produis" plus beaucoup. Depuis la naissance de mon fils, je suis très fatiguée et je n'arrive pas à récupérer. Du coup, je me couche tôt (comme les poules, avant 21h30 en général). Comme je fais un travail avec beaucoup de déplacements, je profite de ma famille le week-end, je laisse mon chéri souffler. Et il reste toujours le ménage à faire, et les courses... (même si mon homme en fait énormément - plus que moi d'ailleurs).
Les conséquences sont multiples. 
·       Je ne fais plus de photos, car c’est une activité qui prend beaucoup de temps et qui isole.
·       Je ne tricote presque plus. Je suis sur le même tricot boulet depuis déc. 2012 (j’ai vérifié ce matin).
·       Mes projets couture avance très lentement. Il me faut en moyenne 2 mois pour finir un projet.
·       Je fais plus d’erreurs du fait de la fatigue et du manque de pratique. Du coup sur certain projet je n’ai plus vraiment de plaisir. J’ai réellement l’impression d’avoir perdu des neurones. Je réfléchis moins bien et j’oublie vite les choses…
·       Je n’allume presque plus mon ordinateur quand je suis à la maison. D’ailleurs, je lis les blogs que je suis avec ma tablette. Cela rend la publication des commentaires difficile voir impossible sur certains. Du coup, je ne mets presque plus de commentaires sur les autres blogs y compris ceux de mes copines (vilaine fille !). Pardon les copines. Je vous adore.

2.     J'ai un travail qui me demande de rédiger de longs rapports, argumentés, illustrés, etc... Donc, quand je suis à la maison, je n'ai pas envie d'écrire.
En plus je n'ai jamais été à l'aise à l'écrit. Je n’aime pas écrire. J’ai toujours fait des photos d’orthographe.
D’ailleurs je tiens ici à préciser que pour de nombreuses personnes ceux qui font des fautes d’orthographe sont soit bêtes, soit faignantes ou encore « je m’en foutisme ». Personnellement, je ne supporte plus ces  raccourcis simplistes. C’est bizarre quand même qu’on puisse admettre que quelqu’un n’ait pas la « bosse des maths » ou soit nul en sport, mais être mauvais en orthographe ce n’est pas acceptable. En ce qui me concerne, j’ai découvert très tard que j’avais une forme de dyslexie (une dysorthographie en fait). Une orthophoniste m’a expliqué que je ne pouvais pas y faire grand’ chose. J’ai tellement culpabilisé et on m’a fait tellement culpabiliser qu'aujourd'hui j’ai du mal à supporter cette critique. Cela n’empêche que :
J’ai parfois honte quand je relis mes anciens posts. Je ne trouve pas le contenu de mes publications super intéressant.

3.     En temps que lectrice, j’aime beaucoup voir de jolies photos dans les publications. Or je n’ai plus vraiment le temps me faire des séances photos comme il se doit. En plus, je n’ai pas perdu tous mes kilos de grossesse et je ne supporte pas de me voir.  Donc j’ai du mal à passer à l’étape photo. Et sans photo, pas de posts…
Sur certains blogs, les photos sont devenues trop « professionnelles ». La barre est de plus en plus haute. Que voulez-vous, je sais que je ne devrais pas mais je ne peux pas m’empêcher de me comparer aux autres. Et soyons franches, on le fait toutes plus ou moins. Moi c’est plutôt plus.

4.     Mon blog ne me plait plus. J’aimerais revoir son look. Oui mais voilà, je ne sais pas exactement ce que je veux. Je voudrais un style plus épuré et en même temps avec quelques pointes de turquoise ou de vert d’eau. J’aimerais aussi me trouver MON logo. Je voudrais pouvoir avoir une bannière animée. Mais avec quoi dessus, Mystère. Je n’ai pas d’idée pour le moment.

5.     Comme je n’écris presque plus sur ce blog, comme je ne mets plus beaucoup de commentaires sur les autres blogs ou les sites collectifs (comme Threads et Needels). De ce fait, je n’ai pas beaucoup de visite et je ne suis pas très connue sur la blogosphère. Et là c’est mon orgueil qui en prend un coup. Quand je vois des filles qui font de la couture/ont un blog depuis 1 ou 2 ans et font des trucs terribles, ont des centaines de visites, sont contactées pour participer à des évènements etc. je suis un peu envieuse.
Attention, je suis contente pour elles mais j’aimerais aussi avoir un peu de reconnaissance. (Là dans ma tête j’entends Dany Boon qui dit « Aimez moi » - je ne sais plus dans quel sketch c’est.)

Bref tout ça pour vous dire que le blog traverse un crise existentielle mais qu’il est toujours là. Je ne suis pas là seule à me poser ce genre de questions (vous pouvez voir le post de Laëtitia à ce sujet)

Bref pardon pour mon absence, mais surtout merci d’être toujours là.

dimanche 15 juin 2014

Mère indigne

Je suis une mère indigne. Je n'ai jamais rien cousu à mon fils depuis sa naissance. Il faut dire qu'il dort peu. Sa sieste me permet juste de préparer mon matériel. Après monsieur se réveille et veut qu'on s'occupe de lui. Et puis il grandit trop vite. Je n'ai pas le temps de suivre moi. 

Heureusement je peux sauver la face en vous montrant ce que je lui avais fait avant la naissance pendant que je travaillais encore et que je pouvais rentrer mon ventre sous la table. (naïvement je pensais que le congé maternité allait me laisser plus de temps pour coudre plein de choses. Au final je ne sais pas où le temps s'en est allé. Il a dû fuir quand j'ai été obligée d'utiliser un ballon de gym pour pouvoir manger à table).

Au cours de ma grossesse nous n'avions pas souhaité connaître le sexe du bébé. J'ai donc cousu des vêtements unisexes. 

Il y a eu d'abord un ensemble top/pantalon issus des patrons citronille. Je n'ai pas pensé sur le moment à prendre une photo du petit pantalon en jeans mais les photos ci-dessus montre ce qu'il y avait d'intéressant.


Pour fermer le top, j'avais mis les mêmes pression que pour la robe d'Anna.


J'ai voulu mettre un peu d'originalité dans le petit pantalon. J'ai donc réalisé une couture fantaisie au niveau de l'ourlet en bas des jambes. Comme on nous avait prévenu que notre bébé n'allait pas porter du 1 mois très longtemps, j'ai cousu tout de suite du 3 mois.

Ensuite, je ne voulais pas d'Arthur souffre trop de la chaleur (il est né en juillet).  J'ai donc cousu une grenouillère en voile de coton. Toujours un patron les intemporels pour Bébé.


Comme vous pouvez le voir c'est un peu grand au niveau des cuisses. Mais je pense que ça a du être plus agréable que des cuisses resserrées par un élastiques lors des fortes chaleurs.

Ensuite il nous fallait une turbulette. Je voulais quelque chose de tout doux comme un doudou. 


J'ai vraiment adoré coudre cette turbulette. Le patron (toujours citronille) est très simple et permet plein de variations. Pour ce modèle j'ai préféré mettre une fermeture zip très longue afin de pouvoir avoir ouvrir entièrement la turbulette. Ça facilite vraiment son utilisation. 

J'ai aussi tricoté un petit gilet à mon Loulou mais 1/ il est devenu trop petit avant qu'Arthur ait pu le mettre 2/de tout façon je ne le trouvais pas trop réussi. Donc vous ne le verrez pas ici. 

Voilà comment j'ai sauvé l'honneur d'une mère indigne. 




dimanche 8 juin 2014

Les méga BO Turquoise

Je suis devenue une vraie accro à Pinterest. Je collectionne les idées et sur les milliers que j'épingle j'en utilise quelques unes. 

Il y a quelques mois je suis tombée sur une photo d'une paire de boucles d'oreilles "Attrappe rêves"(ici). Elle m'a tout de suite plu et me semblait pas trop difficile à reproduire. Un petit tour à la Droguerie est voilà le résultat. 


Je trouve que j'ai un peu perdu l'esprit "attrape rêve" qui m'avait attiré au départ et les B.O. sont beaucoup plus volumineuses que ce que j'avais voulu. Mais ce n'est pas grave. Je les aime bien et avec malgré ma chevelure volumineuse, on voit enfin mes boucles d'oreille. 

Et puis rien ne m'empêche de me faire une autre paire qui correspond plus au style "attrape rêve".